Que choisir allaitement au sein ou biberon ?

Allaitement ou biberon que choisir ? On se pose toutes cette question avant d’avoir un bébé. Les biberons peuvent paraître plus compliqués mais l’allaitement réserve parfois son lot de surprises insoupçonnées…

Moi j’avais choisi ! C’était l’allaitement.

Je suis parti du principe que mon lait était fabriqué spécifiquement pour les besoins de ma fille, que c’était bon pour ses défenses immunitaires, pour les allergies, aussi plus pratique au début que de stériliser des biberons, faire chauffer du lait , etc… Tout ça m’a fait pencher pour l’allaitement.

Le passage à la pratique

Tout a commencé juste après l’accouchement par la tétée de bienvenue qui n’a pas fonctionné comme elle aurait du. Mes mamelons trop ombiliqués (c’est à dire rentrés) ne permettaient pas à ma fille de les prendre bien en bouche pour réussir à téter.

Il a donc fallu régler ce premier problème avec des bouts de sein en silicone. Au passage je conseille les bouts de sein de la marque Mam qui sont très bien découpés, doux et surtout fin. Ça fonctionnait mieux mais ça demandait un peu plus d’organisation car il fallait les laver à chaque fois avant de commencer.

De retour à la maison, la montée de lait était arrivée et je pensais que tout allait bien fonctionner jusqu’à ce que la sage femme qui nous suivait s’inquiète au sujet du poids de ma fille. En 10 jours elle n’avait pas retrouvé son poids de naissance.

Gros coup de stress, je ne m’étais pas rendue compte que mon bébé ne mangeait pas suffisamment et qu’il perdait du poids. Pour pallier au problème, il a fallu compléter son alimentation avec des biberons qu’elle a pris très facilement. Là encore je conseille Mam pour ses biberons anti-colique à la fois pratiques, bien conçus, sans Bisphénol A, lavable facilement… Entre temps j’ai du passer au tire lait à cause de crevasses et de seins engorgés donc les repas sont vite devenus très compliqués.

Ce n’était plus un moment de plaisir et d’échange avec ma fille mais un moment douloureux et stressant. Faute d’un vrai allaitement rythmé, mes seins ont commencé à se tarir progressivement…

En résumé je n’ai allaité qu’un mois ce qui n’est pas grand chose par rapport au 4/6 mois recommandés mais avec le recul c’est toujours mieux que rien.

Maintenant je suis tellement contente de voir mon bébé manger et prendre du poids que je ne culpabilise plus. Et papa peut lui aussi participer plus facilement! Ce qui est bien pour lui et pour moi.

Au final allaitement ou biberon que choisir ?

Je dirais que si vous êtes pro allaitement, foncez, soyez persévérante et ne vous inquiétez pas si ça ne fonctionne pas tout de suite, les débuts sont toujours compliqués. On dit qu’il faut 3 semaines pour que tout se mette vraiment en place. Et si ça ne marche pas vous aurez essayé et le peu que vous aurez allaité sera toujours ça de gagné pour votre bébé.

Au début de l’allaitement et durant les 5 premiers jours après l’accouchement, la femme fabrique un lait particulier qu’on appelle le colostrum et qui joue un rôle important notamment pour l’immunité et le système digestif du bébé.
Au contraire si vous n’êtes pas pour l’allaitement, ne laissez personne vous culpabiliser. C’est votre choix et cela ne regarde que vous.

Que ce soit au sein ou au biberon, le plus important est de nourrir votre enfant avec plaisir. Vous verrez c’est un moment d’échange et de tendresse très intense, particulièrement dans les premières semaines.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire