Allaitement au sein ou au biberon ?

allaitement

Pour commencer, il n’y a pas de meilleur choix, à chaque femme de déterminer la pratique avec laquelle est le plus à l’aise. Elle doit également se donner le droit de changer d’avis, de mixer les deux pratiques que sont l’allaitement et le biberon et de trouver la voie qui lui est propre. Et puis, parfois, même si une maman veut allaiter, c’est bébé qui n’y arrivera pas et qui finira pas se sentir plus à l’aise avec le biberon. Ou encore une maman peut le jour de la naissance finalement décider d’essayer d’allaiter quelques jours pour tout simplement voir si cela lui convient à elle et à bébé.

Les avantages de nourrir bébé au biberon

Il est plus facile de gérer les quantités nécessaires à bébé pour un bon développement en le nourrissant avec du lait en poudre. Ce dernier rassasie bébé plus longtemps que le lait maternel, réduisant ainsi dans la journée les temps où il faut nourrir bébé. Ce dernier peu ainsi également échanger plus avec les autres membres de la famille car ils peuvent participer pleinement à la prise des biberons. 
Lorsque bébé est nourrit au biberon, le papa peut d’entrée de jeu trouver sa place et le couple peut ainsi se partager tous les temps de la journée et bien sûr les plus intenses aussi, ceux de la nuit.

La répartition peut ainsi être personnalisée et s’adapter à la vie des parents sans en épuiser plus un que l’autre. 
Et puis certains bébés qui ont des difficultés dans l’acte de succion se trouveront grandement aidés avec les nouvelles tétines physiologiques qui facilitent la prise de lait, assurant les forces nécessaires à bébé. Certaines tétines imitent aussi le débit du lait maternel, évitant les prises d’air et les douleurs de ventre qui s’en suivent.

Les avantages de nourrir bébé au sein

Ils sont nombreux également mais très différents des avantages de choisir le biberon. C’est pourquoi ce choix est vraiment propre à chaque femme, à chaque bébé et à chaque vision et rapports au corps. 
Allaiter son bébé peut être vu au premier abord comme une contrainte car il faut en général toutes les deux heures faire téter bébé. Mais lorsque l’on y regarde de plus près, on y voit des femmes qui ont su tirer partie de l’allaitement et qui ne se sentent pas du tout prisonnière. Déjà, il faut noter que l’on peut allaiter bébé et faire aussi participer le papa. C’est une petite organisation pour la maman, mais le lait maternel se conserve parfaitement 48h au réfrigérateur et se congèle aussi très bien. On peux utiliser un tire-lait électrique, il en existe de nombreux modèles, pratiques et abordables.

De plus pour la maman qui a reprit son activité au bout de 3 mois, le code du travail lui octroie des temps ou elle pourra tirer son lait et faire les réserves de bébé. 
Allaiter permet aussi de mettre en place un co-dodo qui facilitera et rendra naturelle la tétée la nuit. Et l’argument final, qui souvent fait mouche et pousse de nombreuses mamans à au moins essayer l’allaitement quelques jours, c’est la qualité du lait maternel qui permet à bébé de se construire de bon anticorps et préviendrait de nombreuses infestions intestinales pendant la première année de l’enfant.

Mixer l’allaitement et le biberon

L’allaitement au sein en soit permet la prise de biberon en récoltant le lait maternel. Mais il est tout à fait possible de mixer le lait maternel et le lait en poudre dans l’alimentation de bébé. 
Petit à petit, on pourra réduire les temps d’allaitements au sein qui seront dominant au départ, en fonction de la régulation de lait de la maman. Ou au contraire les faire perdurer le plus longtemps possible, jusqu’à ce que naturellement la maman ne produise plus de lait maternel. A chaque parent, a chaque maman, a chaque bébé de trouver le mode d’allaitement qui convient le mieux à la petite famille.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire