Bébé

Que faire quand bébé ne veut pas manger ?

Vers l’âge de deux ans, les enfants commencent à être difficiles en ce qui concerne la nourriture. Ils refusent certains aliments, voire certaines familles d’aliments et refusent de manger. Ils préfèrent parfois se nourrir essentiellement de friandises, de collations, de lait et d’eau, qui contribuent à leur couper la faim à l’heure des repas. Il faut savoir qu’en général ces attitudes ont pour principal objectif d’attirer l’attention des parents.

La nature étant formidable, les enfants savent par instinct quelle quantité absorber, puisqu’ils obéissent aux signaux émis par leur corps, que ce soit la faim ou la satiété.

Comment se comporter face à un enfant qui refuse son repas ?

Après 20 à 30 minutes de repas, si vous constatez que votre enfant n’a pas mangé, enlevez-lui son plat, ne le forcez surtout pas à le terminer, peu importe ce qui reste. Ne le grondez surtout pas, ne faites pas de commentaire négatif ou désapprobateur. Contentez-vous de débarrasser, tout comportement négatif pourrait le braquer et le pousser à rejeter la nourriture.

Pour encourager votre enfant à manger, donnez-lui le bon exemple en mangeant les aliments dits « bons », en montrant bien que vous les appréciez. Ne lui faites pas la distinction entre les bons et les mauvais aliments, sinon il aura tendance à s’intéresser aux mauvais aliments.

Ne préparez surtout pas des repas spéciaux à un enfant qui refuse le menu du jour. Cette attitude pourrait le pousser à continuer dans cette lancée. Arrangez-vous toujours pour que votre enfant mange dans un environnement sans distractions comme la télévision, les jeux et autres, tout cela pourrait lui donner envie de ne pas s’attarder sur son repas.

Comment faire mieux apprécier des aliments à un enfant ?

Il est tout à fait normal que votre enfant préfère certains aliments à d’autres. Ne vous braquez pas, proposez-lui autant que possible ce qu’il n’aime pas, afin qu’il s’y habitue. Ainsi, il pourra peut-être s’y intéresser et prendre de nouvelles habitudes. Proposez toujours ces plats séparément, afin qu’il décide seul s’il en veut. Vous pouvez aussi créer des recettes inventives, plus attractives, pour l’encourager à redécouvrir ces aliments que bébé n’aime pas. Mieux, vous pouvez l’inviter à les cuisiner avec vous, afin de s’y accommoder. Attention à ne pas le réprimander s’il se montre maladroit en cuisine.

Lorsque bébé rechigne à manger, proposez lui les plats en petites quantités, afin qu’il ne soit pas impressionné et découragé par le trop plein dans son assiette. La quantité des aliments n’est pas la clé dans l’alimentation d’un enfant, c’est surtout la qualité des aliments qu’il consomme qui favorise ou pas sa bonne santé et sa croissance. Donnez-lui à manger essentiellement des légumes, des fruits, des féculents, des viandes et des poissons.

Faut-il annuler les collations ?

Les collations ne sont pas interdites, au contraire elles peuvent être nécessaires pour un enfant qui a un petit estomac et qui ne peut pas manger ce dont son corps a besoin pendant le repas. Les collations peuvent servir à combler les besoins nutritionnels, il ne faut tout de même pas en abuser et les servir au moins deux heures avant ou après le repas.

Les enfants ont besoin d’avoir une routine pour les repas, alors faites autant que possible l’effort de lui servir ses repas et ses collations aux mêmes heures afin de favoriser son appétit. Souvenez-vous que le repas doit être un moment agréable durant lequel votre enfant doit prendre du plaisir.

Lors des collations optez pour des aliments sains et variés. L’idéal serait de lui donner des fruits ou un laitage. N’hésitez pas à lui donner des aliments plus agréables pour lui comme des biscuits.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire